La technologie au Planétarium Galilée

Octobre 2009 : renouvellement complet du système de projection de la salle de spectacle avec un nouveau simulateur, le Digitalsky 2

La salle de spectacle du Planétarium était jusqu'à présent équipé d'un double système de diffusion numérique : le simulateur astronomique Digistar II qui projetait le ciel étoilé (avec une seule couleur) et l'ensemble des animations astronomiques et un réseau de 6 vidéoprojecteurs qui diffusait les films et les séquences vidéos couleurs mises au point par l'équipe de production du Planétarium.

Aujourd'hui, le Planétarium Galilée de Montpellier Méditerranée Métropole s'équipe d'un système de projection unique, appelé Digitalsky 2, permettant de gérer à la fois les fonctionnalités astronomiques et la projection de fichiers vidéos, le tout en couleur.

Pour une meilleure qualité

Il permettra au visiteur de vivre une expérience immersive hors du commun par la haute qualité des images diffusées et la précision des données astronomiques du 21e siècle : 110 000 étoiles, 600 comètes, la totalité des satellites artificiels connus et leurs paramètres de données y sont recensés. Des débris spatiaux, ceintures d’astéroïdes, objets de Messier et autres phénomènes astronomiques sur une période d’environ un million d’années pourront également être observés.

Une multitude de phénomènes astronomiques pourront ainsi être montrés avec rigueur et expliqués de façon ludique et pédagogique grâce à la précision des informations issues des bases de données les plus récentes.

Pour une plus grande interactivité

Ce système dit « en temps réel » permettra aux médiateurs scientifiques du planétarium de piloter le déroulement de la séance en ayant un contrôle total de l’image. Ce nouvel outil leur offrira la possibilité d'une actualisation régulière des informations diffusées et une interactivité accrue avec les spectateurs.

Les fonctionnalités multiples de ce système permettent aussi d’envisager la production de séquences d’images et de nouveaux spectacles de planétarium en diminuant les coûts de production. Une nouvelle production s’intitulant « Le temps des galaxies » sera ainsi mise en chantier pour être présentée courant 2011. Elle fera le point sur l’état des connaissances actuelles en explorant des zones qui, il y a peu, étaient encore inconnues.

Titulaire du marché : Sky-Skan Europe GmbH - Munich

2002 à 2009 : l'époque du Digistar II

Equipé d'un matériel numérique moderne, le Planétarium Galilée projette ses voyageurs dans une image d'une qualité optimale .

Sous un dôme écran de 360° et de 15 mètres de diamètre, un système de projection numérique permet de diffuser une animation vidéo pleine voûte de haute résolution simulant l'effet 3D. La diffusion de l'image est assuré par un groupe de 6 vidéoprojecteurs dont les images projetées sont reliées entre elles par la technique du " softedge " (recouvrement) afin de ne former qu'une seule image, en masquant complètement les zones de recouvrement.

Couplé à cette technologie de pointe, le simulateur astronomique Digistar 2 offre une qualité extraordinaire de projection et des possibilités multiples d'exploration dans le temps et l'espace. Il repose sur une base de données de 9000 étoiles , ainsi que sur un système de projection vidéographique qui offre d'infinies possibilités de modélisation. Grâce à sa souplesse d'utilisation et de programmation, le Digistar 2 enrichit les séances d'une dimension spectaculaire et ludique .

Les sens du spectateur sont véritablement sollicités par la magie des images ainsi que par une diffusion sonore spatialisée grâce à un système dit en 5.1.